Projet 2021-2022 : Bibliomaths en Anglais (4e)

Dans la lignée de la #bibliomaths en Français, j’ai envie de lancer mes élèves de 4è dans des lectures mathématiques ET anglophones : Bibliomaths en anglais. Sur Twitter, certains enseignants comme Carole Terpereau ou Jean-Marc Orozco signalent régulièrement des livres dans la langue de Shakespeare, et cela m’a poussée à me lancer. Si je m’écoutais, j’achèterais toutes leurs suggestions (la collection des Sir Cumference et des Math adventure notamment), mais il faut être raisonnable…

J’ai eu beaucoup de mal à décider comment mettre en œuvre ce projet de lecture, en parallèle des sacamaths classiques avec les livres en français et les jeux. Pour cette première expérience, j’ai décidé de me concentrer sur les biographies de grandes figures des maths et de l’informatique qui sont inconnues des élèves. Je reconnais humblement que j’ai moi-même appris beaucoup sur ces scientifiques, en lisant cet été, et en effectuant des recherches en ligne.

Lorsque j’ai fait mes emplettes, j’ai été impressionnée par la richesse des ouvrages anglo-saxons qui permettent de découvrir des maths et des matheux ! J’ai été frappée que les dates de parutions soient très récentes (moins de 5 ans pour la plupart). C’est une chance pour moi de pouvoir surfer sur ce courant de vulgarisation initié par les Américains notamment ; Laurie Wallmark est très prolifique. Je regrette que ces albums ne soient pas encore officiellement traduits et vendus dans nos librairies françaises.

J’ai fait le choix de proposer des albums illustrés, normalement destinés à des élèves de primaire, pour que la langue anglaise soit simple et que la compréhension soit aidée par les images. Certaines illustrations sont des pépites, comme celles de The Boy who loved math sur Paul Erdös, où les décors présentent des éléments mathématiques (nombres premiers de tel ou tel type) en lien profond avec le personnage central ; les notes de l’illustratrice sont très précieuses.

Voici ma sélection d’albums (je connaissais déjà celui sur Sophie Germain en français, car il est dans mes sacamaths) :

Cliquer pour zoomer
 

Ceux qui commencent à me connaître ont certainement repéré le déséquilibre par genre (femmes >> hommes) dans cette sélection. En effet, je vois dans ce projet une nouvelle occasion de stimuler l’appétit des élèves filles pour les sciences (j’en parlais ici). Sophie Kowalevski, Emmy Noether, Sophie Germain, Maryam Mirzakhani, Grace Hopper, Margaret Hamilton, Katherine Johnson, Ada Lovelace, Raye Montague, Elizebeth Friedman…  Parmi elles, certaines ont non seulement dû surmonter les difficultés professionnelles liées à leur sexe, mais également lutter contre les discriminations raciales. Inspirantes.


Bon, et concrètement, ce projet ?

Les élèves devront lire au moins 2 des biographies dans l’année et me faire un compte-rendu de lecture sous forme d’enregistrement vocal. J’ai prévu une demande d’autorisation d’enregistrement auprès des parents et du jeune, on en trouve facilement sur Eduscol ou des sites académiques. J’espère pouvoir valider des compétences « communiquer ».

À la fois pour ne pas trop effrayer les élèves et parce que j’évalue difficilement leur niveau de maitrise en langue vivante, j’ai entrepris de traduire les albums qui sont des biographies parmi les ouvrages ci-dessus. C’est une traduction maison sans doute imparfaite mais suffisante, et j’ai pris du plaisir à ces devoirs de vacances littéraires presque achevés. En bonus, j’ai trouvé pour la plupart des albums une version lue en Anglais  (sur YouTube), qui permettra aux élèves qui en ont besoin d’accompagner leur lecture silencieuse.

Comme j’ai recouvert tous les albums, je peux glisser la traduction imprimée en A5 dans la couverture plastique. J’ai intégré des notes de traduction pour expliquer certaines allusions culturelles, historiques, mathématiques ou linguistiques. À la fin de cette traduction, j’ai souvent ajouté des ressources à consulter, sous forme de liens et de QR codes, comme je le fais déjà pour de nombreux livres en Français de ma sélection des #sacamaths (un exemple ici). J’espère que les élèves auront la curiosité d’aller plus loin, pour des personnalités qu’ils auront trouvées attachantes ou incroyables.

Ci-dessous, voici le document que j’ai préparé pour les guider avec le site Vocaroo (découvert au confinement 2020) et pour lister les questions auxquelles ils doivent répondre. Les premières questions sont sur le fond : le personnage de leur album et ce que ça leur a apporté. Les dernières questions me permettront de faire évoluer le projet si nécessaire, et peut-être d’envisager des échanges avec les auteurs, ou des chercheurs, si les élèves adhèrent.

J’espère vraiment que les élèves joueront le jeu de la spontanéité et ne prépareront pas des réponses rédigées qu’ils liront d’une voix monocorde… On verra bien.

Si vous placez la souris dans le coin supérieur droit du PDF, vous avez la possibilité d’ouvrir le PDF dans une nouvelle fenêtre et de le télécharger.

NB : J’exclus de ce projet Pythagoras and the ratios et A hundred billion trillion stars qui feront l’objet d’un travail en lien avec les séquences de proportionnalité pour le premier, et des puissances pour le second. La biographie de Venetia Burney sera également à part.