Vin, bière et fermentation, l’héritage de Pasteur

Comment empêcher l’alcool de betterave de tourner au vinaigre? Ce défi a lancé une vingtaine d’années de travaux et découvertes de Louis Pasteur sur les fermentations du vin ou de la bière, un héritage moins connu du chercheur français.
En 1855, alors doyen de la faculté des sciences de Lille, Louis Pasteur est saisi par le père d’un étudiant, un industriel du sucre, des problèmes de plusieurs fabricants: leur alcool de betterave prend parfois un goût acide et des vapeurs nauséabondes sortent des cuves.