Comptez bien, etc.

Mon mari avait effectué des recherches conséquentes sur un prêtre du XIXe siècle, l’abbé Guiot. Cela nous avait mené à de très belles aventures, entre exploration des archives pour dénicher n’importe quelle mention du monsieur aux archives de l’Orléanais, avec nos enfants, jusqu’à des rencontres inattendues dans de tout petits villages. Il a écrit ce qui pourrait devenir une publication, avec tout ce qu’il a recueilli. En cette fin d’année, mon mari est tombé sur plusieurs objets qu’il a acquis : un bouton de la première version de l’uniforme des élèves du petit séminaire de La Chapelle Saint–Mesmin où l’abbé Laurent Guiot a enseigné de 1846 à 1852 et une édition originale de l’histoire du petit séminaire où il a été professeur, par Emile Huet, un ancien élève.

Ce matin, mon mai m’en a fait lire deux pages, parfaitement effrayantes :

Site du blogIntégralité de l’article