La page du mardi 25 septembre 2018

25 septembre 2018 Commentaires fermés sur La page du mardi 25 septembre 2018

Idiomathique du jour Les jeunes enfants qui n’ont pas encore appris à compter sont des prémathurés. Johann Heinrich Lambert  Le mathématicien franco-allemand Johann Heinrich Lambert est mort le 25 septembre 1777 à Berlin. Il a fait progresser de nombreux domaines des mathématiques. On lui doit, entre autres choses, la démonstration de l'irrationnalité du nombre pi.Il est aussi l'inventeur d'un perspectographe, application de ses travaux en perspective.Un excellent dossier lui est consacré sur Culture Math. On y trouve 15 problèmes de constructions à la règle seule. Exemple, le problème 5 :AC, BD sont des lignes qui se coupent en un point en dehors de la table, tracer à l'aide d'une règle seulement et sans prolonger ces lignes, une ligne passant par un point E donné et coupant BD, AC au même point d'intersection. La solution proposée :On trace deux lignes AH et GB passant par E, puis on trace AB et GH jusqu'à ce qu'elles se coupent en K. On trace KG issue de K, puis HC et GD, EF sera la ligne cherchée. Et enfin, ce que je trouve le plus extraordinaire, la démonstration :ABHG, GHDC sont les images de rectangles, dont les côtés convergent vers deux points de l'horizon.

Un nouvel ensemble de nombres

24 septembre 2018 Commentaires fermés sur Un nouvel ensemble de nombres

Source : Saturday Morning Breakfast Cereals en francais !… Source

Pile up, prof down

24 septembre 2018 Aucun commentaire sur Pile up, prof down

Alors pour faire court, mes élèves de quatrième ont hyper bien bossé leur pile up, pendant leur troisième heure de maths, deuxième consécutive, le tout en classe entière. Ils ont été top et se sont bien éclatés. Pour une classe censée être ramollo, c’était chouette. Peut-être le fait que je sois aphone, en surchauffe totale et bien à côté de mes escarpins à cause d’un méchant microbe a-t-il aidé, curieusement : par exemple, comme je n’avais pas de voix, ils s’exprimaient à voix basse… Je crois qu’ils savent bien appliquer l’égalité de Pythagore pour déterminer une longueur : ils ont dû répéter la démarche, et, point auquel je n’avais pas pensé, le fait qu’il n’y ait pas de nom sur les sommets des triangles a tout changé : cela a été un écueil important pour les élèves en difficulté, qui ont dû le surmonter, chacun à leur manière, plus ou moins progressivement. Pour les autres, cela a permis d’automatiser de façon rapide et efficace. Demain je corrige leurs productions, j’en dirai plus alors. Site du blog – Intégralité de l’article

4.10.5

24 septembre 2018 Commentaires fermés sur 4.10.5

– Figures sans paroles / Les figures sans paroles Site du blog – Intégralité de l’article

La page du lundi 24 septembre 2018

24 septembre 2018 Commentaires fermés sur La page du lundi 24 septembre 2018

Idiomathique du jour Certains élèves pensent appliquer le théorème d’incomplétude de Gödel en ne terminant pas leurs exercices : ils ont tort. Etienne Pascal  Etienne Pascal est mort le 24 septembre 1651 en nous laissant deux choses remarquables : un fils prénommé Blaise et un limaçon …   Jérôme Cardan  Le mathématicien, philosophe, astrologue, inventeur et médecin italien Gerolamo Cardano (ou encore Jérôme Cardan en français) est né le 24 septembre 1501. Cardan a laissé son nom à "la transmission par cardan", conçue à l'origine pour rendre les boussoles insensibles aux mouvements des navires. Son ouvrage le plus important en mathématiques est l'"Artis Magnae sive de Regulis Algebraicis", considéré comme la somme des connaissances algébriques de son époque. Il traite des équations algébriques et on y trouve la méthode de Cardan de résolution des équations du 3ème degré. On peut en lire un extrait sur le site de l'IREM de Rennes. Cardan a raconté sa vie mouvementée dans le livre "Cardan. Ma vie." publié aux éditions Belin (1992) et disponible sur amazon…   Site du blog – Intégralité de l’article

Ressources numériques pour la 4° en maths

24 septembre 2018 Commentaires fermés sur Ressources numériques pour la 4° en maths

Voici une fiche de QR codes et liens vers des ressources en ligne : c’est une sélection d’outils pour mieux réussir son année de maths en 4°. Je suis intéressée par toute suggestion pour compléter cette liste. Lien de téléchargement  

Le convertisseur pour les 6emes

23 septembre 2018 Commentaires fermés sur Le convertisseur pour les 6emes

Youp youp!! Voilà, l’idée a germé assez rapidement après avoir fait le glisse-nombre numérique. J’ai, en ce moment, des élèves qui ont du mal à placer les nombres dans le tableau et à agir sur la position de l’unité (ie placer la virgule au bon endroit). J’ai donc programmé le convertisseur. Un peu plus difficile à faire, (notamment dû à des défauts du langage javascript qui divise mal par 10, donc je me retrouvais avec des expressions du genre 12hm=1,19999999999999999km.  Ouah!! So great! Excellent! ). Il reste quelques défauts, notamment en mètre, on peut aller en de-ça des millimètres. Comment l’utiliser? Il faut écrire la quantité à convertir par exemple : « 1,2m ». Ensuite, le tableau apparaît et il suffit avec la souris (en maintenant le clic gauche enfoncé) de déplacer la virgule! Et c’est tout!!   Donc voilà je vais tester avec mes 3 élèves en difficulté, en système d’auto-correction en mode : « Je fais tout seul puis avec l’outil »   L’outil est accessible, ici. On peut le télécharger là pour une utilisation sans internet.  Il suffira de mettre ce code sur votre site pour l’intégrer : <iframe src= »https://mathix.org/conversion » width= »934px » height= »555px »></iframe> Maintenant y a plus qu’à tester!

J’ignore ce que je ne sais pas, et ça c’est un problème.

23 septembre 2018 Aucun commentaire sur J’ignore ce que je ne sais pas, et ça c’est un problème.

Aujourd’hui, je me suis plongée dans la relecture de mes notes des premiers cours de didactique, et j’ai essayé de mémoriser ce que je ne savais pas et qui me paraît important. Me trouver en situation d’élève est une expérience vraiment intéressante : je me heurte à des difficultés plus ou moins prévisibles, plus ou moins embarrassantes, qui devraient elles-mêmes m’apporter dans mon métier d’enseignante. Première difficulté : faire le tri de ce que je dois retenir et de ce qui est secondaire. Dans mes notes, il y a des éléments pour lesquels c’est simple à déterminer, et d’autres pas du tout. Cela me rappelle comme il nous faut, à nous enseignants, outiller nos élèves sur ce qu’ils doivent savoir, ce qu’ils doivent mémoriser. Car ce qui est clair pour l’enseignant l’est forcément beaucoup moins pour l’élève. Deuxième difficulté : rédiger un écrit et l’envoyer au prof. Accepter qu’il me lise, alors que j’ai bien conscience d’être peut-être complètement à côté de la plaque, ou à un degré quasi nul de réflexion. Autrement dit, j’ai du mal à percevoir les attentes, car j’ignore ce que je ne sais pas. Ça paraît évident, mais en fait pour moi apprendre doit commencer

Le problème des six couleurs

23 septembre 2018 Commentaires fermés sur Le problème des six couleurs

Les mathématiques discrètes regorgent de problèmes de coloriages : on cherche à colorier des objets mathématiques en satisfaisant certaines contraintes tout en utilisant le moins de couleurs possible. D’apparence anodine, ces problèmes ont tendance à être très difficiles et à rester… Source

Le Problème des Six Couleurs

23 septembre 2018 Commentaires fermés sur Le Problème des Six Couleurs

Combien de couleurs faut-il au minimum pour colorier tous les points du plan de telle façon que deux points quelconques à distance $1$ ne soient pas coloriés de la même couleur ? Est-ce possible avec six couleurs seulement ? – Les conjectures du trimestre / Piste bleue, featured Site du blog – Intégralité de l’article