La page du lundi 13 août 2018

Idiomathique du jour

Bizarrement, en maths on évite toute considération mathérielle.

Henri Cartan 


Grand inspirateur de l'école mathématique française après la Seconde Guerre mondiale, le grand mathématicien français Henri Cartan est mort le 13 août 2008, à l'âge de 104 ans.

Il est couramment considéré comme l'un des mathématiciens français les plus influents de son époque. Il a été l'un des membres fondateurs du groupe Bourbaki.

Ses travaux mathématiques se rapportent aux domaines suivants :
- Fonctions analytiques d'une ou plusieurs variables complexes : notamment, introduction des faisceaux dans cette théorie et contribution à la notion générale d'espace analytique complexe
- Topologie algébrique : notamment, détermination des algèbres d'Eilenberg-MacLane et cohomologie à valeurs dans un faisceau
- Théorie du potentiel
- Algèbre homologique

En 2004, l'ENS avait organisé une journée à l'occasion de son centième anniversaire; on trouve sur le site Diffusion des savoirs les interventions de quelques mathématiciens.

 

Florence Nightingale, l'infirmière statisticienne 

Pionnière des soins infirmiers modernes, mais aussi statisticienne notable, Florence Nightingale est morte le 13 août 1910.
Grâce aux statistiques elle prouve que le taux de mortalité dans les hôpitaux de Londres est supérieur au taux de mortalité des gens malades mourant à domicile.
Elle était une pionnière de la présentation visuelle de l'information. Elle utilisait entre autres des diagrammes et histogrammes circulaires; l'image ci-dessus montre un "Diagramme des causes de mortalité au sein de l'armée en Orient" pendant la guerre de Crimée.

Pour en savoir plus sur Florence Nightingale, on pourra consulter l'encyclopédie de l'Agora ou se reporter aux deux livres :
- La Dame à la lampe : une vie de Florence Nightingale de Gilbert Sinoué (sur amazon ...)
- Florence Nightingale à travers ses écrits de Monica Baly et Florence Nightingale (sur amazon ...)

 

Jean-Robert Argand et les nombres complexes 

Le mathématicien suisse Jean-Robert Argand est mort le 13 août 1822.
Mathématicien amateur, il est surtout connu pour son "Essai sur une manière de présenter les quantités imaginaires dans les constructions géométriques" où il donne une interprétation géométrique des nombres complexes comme points dans le plan, en faisant correspondre au nombre x+iy (où i est la racine carrée de -1) le point de coordonnées (x,y).
On trouve ce texte sur Gallica ou sur amazon...

 

George Gabriel Stokes 

Le mathématicien et physicien britannique George Gabriel Stokes est né le 13 août 1819.

Il est connu pour sa contribution à la mécanique des fluides et a laissé son nom, avec Claude Navier, aux équations de Navier-Stokes, des équations aux dérivées partielles non-linéaires qui décrivent le mouvement des fluides dans l'approximation des milieux continus.

Ces équations sont si importantes et si difficiles à résoudre qu'elles donnent lieu à l'un des 7 problèmes du millénaire de l'institut Clay.

Pour en savoir plus sur ces énigmes, on pourra se reporter au livre de Keith Devlin, "Les énigmes mathématiques du 3e millénaire" (Editions le Pommier - août 2007 - 330 pages) disponible sur amazon.

 

Related Posts

No related posts found.