Blogs

Tic tac dzoing

Blog Pierre Carrée 23 janvier 2019 Aucun commentaire sur Tic tac dzoing

Ce matin, question à mes élèves de sixième : Je me suis rendu compte que l’horloge de ma voiture n’était pas à l’heure. Je me souviens de l’avoir mise à l’heure il y a trois mois, et aujourd’hui elle avançait de trois minutes. Ma question est : combien l’horloge de ma voiture prend-elle d’avance chaque jour ? Consignes : Pour simplifier nous considérerons que les mois comportent 30 jours. Sur la petite feuille de brouillon, vous m’indiquerez votre démarche, même partielle, sous la forme qui vous semble la plus efficace : dessin, phrases explicatives, calculs, etc. Même si vous ne trouvez pas la réponse, essayez au moins d’avancer vers une réponse, de traduire la consigne différemment. Je vous laisse quelques minutes. Alors bon, je trouvais l’exercice intéressant. C’est une situation réelle, et lorsque a fille et moi nous en sommes aperçues, de ce déréglée de l’horloge, our avons aussitôt cherché à calculer le décalage quotidien, ce qui ne nous a pas posé de difficulté mentalement. Je pensais donc qu’après cinq mois à travailler la proportionnalité dans chaque séquence, après quatre problèmes ouverts clairement consacrés aux calculs de durées, mes élèves réussiraient à me produire des démarches qui partiraient dans une

Réseaux

Blog Images des mathématiques 23 janvier 2019 Commentaires fermés sur Réseaux

Qu’est-ce qu’un réseau ? Comment caractériser sa structure ? Marc Barthelemy donne, au lightboard, la définition d’un réseau. – La tribune des mathématiciens / Les vidéos d’AuDiMATH Site du blog – Intégralité de l’article

Un peu de mathémagie avec Flavius Josèphe

Blog Images des mathématiques 23 janvier 2019 Commentaires fermés sur Un peu de mathémagie avec Flavius Josèphe

Quand Histoire et Mathématiques se mêlent de créer des tours de magie simples à réaliser et à comprendre. Rediffusion d’un article publié le 25 février 2013. – Mathématiques ailleurs / Piste verte, featured Site du blog – Intégralité de l’article

La page du mercredi 23 janvier 2019

Blog Blog à maths 23 janvier 2019 Commentaires fermés sur La page du mercredi 23 janvier 2019

Idiomathique du jour Entre le primathe et le polymathe, le prof de maths. David Hilbert et ses 23 problèmes  Le mathématicien allemand David Hilbert est né le 23 janvier 1862. Il est souvent considéré comme un des plus grands mathématiciens du XXe siècle, au même titre que Henri Poincaré. L'un des exemples les mieux connus de sa position de chef de file est sa présentation, en 1900, de ses fameux problèmes de Hilbert qui ont durablement influencé les recherches mathématiques du XXe siècle. Dans son livre "Le Défi de Hilbert" (Dunod – mars 2003 – 368 pages), Jeremy J. Gray propose un panorama des mathématiques du XXe siècle en racontant l'histoire de ces fameux 23 problèmes. Ceux-ci sont présentés sans formalisme excessif, quelques compléments mathématiques sont présentés en encarts, ce qui rend le texte accessible à un large lectorat.Le livre est disponible sur amazon. Hilbert a aussi travaillé aux fondements de l'analyse fonctionnelle avec les espaces de Hilbert.Il s'est intéressé aux fondements des mathématiques. Il a ainsi élaboré une axiomatisation de la géométrie par les axiomes de Hilbert. En 1920, il propose un programme de recherche en métamathématique qui sera appelé le programme de Hilbert. On pourra lire la traduction

Nuances de féminisme

Blog Pierre Carrée 22 janvier 2019 Aucun commentaire sur Nuances de féminisme

Question d’une élève aujourd’hui : « Madame, il y a plein d’affiches féministes dans la classe en fait. Vous êtes féministe ? » Depuis sa question, j’ai réfléchi. Si le féminisme c’est ça : alors d’une certaine façon oui, je suis féministe. Pourtant, je ne me vois pas ainsi : je me vois plutôt « genro-égalitariste ». Plus tous-ensemble que les-femmes-d’abord. Même si le féminisme n’impose pas les-femmes-d’abord. Mais il faut toujours veiller à ne pas verser dans le les-gars-tous-pourris, surtout avec de jeunes gens. Mais c’est vrai que je réagis vite au sexisme. Trèèèèès vite. Mon élève de sixième va-t-elle comprendre cette nuance ? Site du blog – Intégralité de l’article

Nuances de féminisme

Blog Pierre Carrée 22 janvier 2019 Aucun commentaire sur Nuances de féminisme

Question d’une élève aujourd’hui : « Madame, il y a plein d’affiches féministes dans la classe en fait. Vous êtes féministe ? » Depuis sa question, j’ai réfléchi. Si le féminisme c’est ça : alors d’une certaine façon oui, je suis féministe. Pourtant, je ne me vois pas ainsi : je me vois plutôt « genro-égalitariste ». Plus tous-ensemble que les-femmes-d’abord. Même si le féminisme n’impose pas les-femmes-d’abord. Mais il faut toujours veiller à ne pas verser dans le les-gars-tous-pourris, surtout avec de jeunes gens. Mais c’est vrai que je réagis vite au sexisme. Trèèèèès vite. Mon élève de sixième va-t-elle comprendre cette nuance ? Site du blog – Intégralité de l’article

Nuances de féminisme

Blog Pierre Carrée 22 janvier 2019 Aucun commentaire sur Nuances de féminisme

Question d’une élève aujourd’hui : « Madame, il y a plein d’affiches féministes dans la classe en fait. Vous êtes féministe ? » Depuis sa question, j’ai réfléchi. Si le féminisme c’est ça : alors d’une certaine façon oui, je suis féministe. Pourtant, je ne me vois pas ainsi : je me vois plutôt « genro-égalitariste ». Plus tous-ensemble que les-femmes-d’abord. Même si le féminisme n’impose pas les-femmes-d’abord. Mais il faut toujours veiller à ne pas verser dans le les-gars-tous-pourris, surtout avec de jeunes gens. Mais c’est vrai que je réagis vite au sexisme. Trèèèèès vite. Mon élève de sixième va-t-elle comprendre cette nuance ? Site du blog – Intégralité de l’article

Manipuler, représenter, abstraire, pour comprendre

Blog Pierre Carrée 22 janvier 2019 Aucun commentaire sur Manipuler, représenter, abstraire, pour comprendre

Nous continuons d’avancer dans les fractions. D’ici peu sur nos écran, le décimal va pouvoir être institutionnalisé. En attendant, comme je n’ai pas eu le temps d’intégrer les changements que certains parmi vous ont eu la pertinence de me proposer et la gentillesse de partager, je suis toujours sur ma trame initiale pour cette année. Dans mes deux classes de sixième, nous en sommes à peu près au même point : La première partie est finie : Une version collective   Une version individuelle, qui m’intéresse et que je vais réexporter dans la séquence, car elle aborde les solides et les polygones, ce qu’aborde aussi cette séquence. Aujourd’hui, nous avons comparé les écritures qui ont marqué les élèves : C’est intéressant de voir que les deux classes ont cité les cinq mêmes types d’écriture (pas en toutes lettres, par exemple), mais n’ont pas synthétisé de la même façon. En particulier, pour comparer deux nombres, une classe préférait initialement l’écriture fractionnaire, l’autre l’écriture décimale. Les deux classes ont évoqué la division, mais de façon différente aussi. À noter que tous m’ont dit que les décimaux étaient « réservés » aux maths, et compliqués hors maths. À cette occasion, nous avons retracé leur parcours

Le club maths se mathématise

Blog Pierre Carrée 22 janvier 2019 Aucun commentaire sur Le club maths se mathématise

Au collège, notre club maths est avant tout un club de jeux. Mais les jeux mis à disposition font travailler les mathématiques. Parfois nous organisons des événements : la réalisation du bonhomme de neige, l’utilisation de bouliers chinois bientôt, des séances de programmation aussi. Aujourd’hui, le club avait vraiment la pêche, et c’était bien car moi, pas trop (rien de grave, une mauvaise combinaison de climat, de méchant microbe, de déficit de sommeil et de devoir abandonner la voiture et finir longuement à pieds pour aller bosser, dans la neige). Il faut dire qu’à deux, c’est vraiment mieux, côté punch et animation. En plus c’est un moment d’échange pédagogique entre nous, et ce midi j’ai découvert de nouvelles ressources grâce à ma collègue. Mais aujourd’hui s’est produit ce que nous attendions depuis longtemps : les élèves ont délaissé les jeux « occupationnels » et ont versé vraiment côté maths. En particulier, nous avions travaillé sur Arithmética le matin en classe, et mes élèves avaient envie d’en faire à nouveau, et aussi de le montrer aux élèves des autres classes. C’était bien, il y avait vraiment de l’agitation mathématique. Je suis contente, car je m’impatientais un peu. mais je veux que les enfants

La page du mardi 22 janvier 2019

Blog Blog à maths 22 janvier 2019 Commentaires fermés sur La page du mardi 22 janvier 2019

Idiomathique du jour S’il m’arrive de poser une opération pour la calculer, c’est toujours avec retenue. Harald Bohr, le mathématicien footballeur  Le mathématicien danois Harald Bohr est mort le 22 janvier 1951. Il a surtout travaillé sur la répartition des nombres premiers parmi les nombres entiers, mais il a aussi été médaillé d'argent au Jeux Olympiques d'été de 1908 avec l'équipe de football du Danemark.   Camille Jordan  Le mathématicien français Marie Ennemond Camille Jordan est mort le 22 janvier 1922. Il est connu à la fois pour son travail fondamental dans la théorie des groupes (Traité des substitutions et des équations algébriques) et pour son influent Cours d'analyse à l'Ecole Polytechnique. Il a laissé son nom au théorème de Jordan qui énonce que toute courbe fermée simple découpe le plan en deux parties : un "dedans" et un "dehors".   Site du blog – Intégralité de l’article

Une nouvelle rubrique !

Blog Images des mathématiques 21 janvier 2019 Commentaires fermés sur Une nouvelle rubrique !

Mathématiques de l’enseignement et plus : la nouvelle rubrique qui remplace le débat du 18… Site du blog – Intégralité de l’article

Faire des liens

Blog Pierre Carrée 21 janvier 2019 Aucun commentaire sur Faire des liens

Souvent, c’est difficile de faire faire des liens aux élèves entre les différents éléments que nous travaillons avec eux. Encore plus entre disciplines, d’ailleurs. Mais aujourd’hui, en sixième, nous avons étudié et utilisé le crible d’Eratosthène sur Arithmetica. Nous avons trouvé les 25 nombres premiers entre 1 et 100, et j’ai demandé aux élèves ce qu’ils en pensaient, si ils trouvaient que c’est beaucoup ou peu. Réponse : « 25 parmi 100, ça dépend comment on le considère, madame. Ca fait 25%, ou encore un quart, ou deux huitièmes, ou bien 25 centièmes. Mais on pourrait dire que c’est 250 millièmes, aussi, ou deux dixièmes et cinq centièmes. Et puis c’est une unité moins trois quarts, ou 0,25. Donc bon, tout dépend comment on le regarde.«  Le tout avec un magnifique sourire… Bravo les jeunes ! Site du blog – Intégralité de l’article

Un critère de divisibilité par 7

Blog Pierre Carrée 21 janvier 2019 Aucun commentaire sur Un critère de divisibilité par 7

Question de mes élèves aujourd’hui : c’est quoi le critère par 7 madame, il y en a pour les z’ôt’nombres, alors ça doit bien exister. Oui, il existe un critère de divisibilité par 7 (et même sans doute plusieurs, mais je connais celui-ci) : On supprime le chiffre des unités du nombre considéré. On obtient un nouveau nombre, auquel on retranche le double du chiffre des unités que l’on vient de supprimer. Le nombre de départ est divisible par 7 si la différence que l’on vient de calculer l’est aussi. Un exemple?  Prenons un exemple: 157. Je zappe les unités. J’obtiens 15. J’effectue ma soustraction: 15 — le double de 7, soit 15 — 14, ce qui donne 1. 1 n’est dans la table de 7, donc 157 n’est pas multiple de 7. Cette méthode a des limites : elle n’a d’intérêt que si le nombre de départ est suffisamment grand, mais pas trop non plus. Mais ça, c’est le cas pour tous les critères de divisibilité. Tout de même, par exemple avec 77, cela amène à calculer 7 — 14, et à déclarer que -7 est divisible par 7, ce qui est un peu chaud en sixième. Site du

4.12.5

Blog Images des mathématiques 21 janvier 2019 Commentaires fermés sur 4.12.5

– Figures sans paroles / Les figures sans paroles Site du blog – Intégralité de l’article

La page du lundi 21 janvier 2019

Blog Blog à maths 21 janvier 2019 Commentaires fermés sur La page du lundi 21 janvier 2019

Idiomathique du jour Dans le laboratoire de Mathématiques Appliquées de l’université de Prague on fait toujours preuve de pragmathisme. John Couch Adams et Neptune  Le mathématicien et astronome britannique John Couch Adams est mort le 21 janvier 1892.En cette année mondiale de l'astronomie, il est l'exemple parfait du lien qui a toujours existé entre astronomie et mathématiques. Il a en effet prédit l'existence et la position de la planète Neptune, en ne se basant que sur les mathématiques. Ses calculs expliquaient les divergences entre l'orbite d'Uranus observée et celle obtenue en appliquant les lois de Kepler et de Newton.Malheureusement pour Adams, au même moment, les même calculs furent effectués par Urbain Le Verrier qui demanda à Johann Gottfried Galle de localiser la planète, ce qui fut fait en septembre 1846. Malgré les réclamations britanniques, Le Verrier fut considéré comme le découvreur de la planète.   René Baire  Le mathématicien français René-Louis Baire est né le 21 janvier 1874. Il a fait des recherches sur la continuité et les nombres irrationnels.On a donné son nom aux espaces de Baire et au théorème de Baire (ou lemme de Baire) :"Dans un espace métrique complet, une union dénombrable de fermés d'intérieur vide est

La confiance contagieuse

Blog Pierre Carrée 20 janvier 2019 Aucun commentaire sur La confiance contagieuse

Sur mon ordi, il y a le petit mot de Kaïs. Cela doit faire six ans que je l’ai sous le nez, et il a migré quand j’ai changé d’ordi. Ce petit mot me rappelle qu’il ne faut pas se laisser aller à la facilité, qu’il faut commencer par faire confiance, quitte à se tromper : quand je le vois, je me souviens de Kaïs, qui se lève derrière mon dos, va au bureau et revient à sa place. J’ai tout vu, sauf ce qu’il a fait au bureau. C’est un habitué des bêtises, des grosses grosses bêtises, qui lui ont valu d’être exclu plusieurs fois du collège, parfois longuement. J’ai envie de le gronder, mais je résiste. J’ai envie de me méfier, mais je décide de ne pas aller chercher ce qu’il a fait. Je lui demande, il me réponds « Rien rien » avec un beau sourire de gamin. Je décide de le croire. Et plus tard, je vois son petit mot. Un gentil message, et un soleil. Juste ce qu’il faut pour me toucher et que six ans après, je me souvienne de la leçon que m’a donné Kaïs. Dans le roman que je lis, il y a ce

La confiance contagieuse

Blog Pierre Carrée 20 janvier 2019 Aucun commentaire sur La confiance contagieuse

Sur mon ordi, il y a le petit mot de Kaïs. Cela doit faire six ans que je l’ai sous le nez, et il a migré quand j’ai changé d’ordi. Ce petit mot me rappelle qu’il ne faut pas se laisser aller à la facilité, qu’il faut commencer par faire confiance, quitte à se tromper : quand je le vois, je me souviens de Kaïs, qui se lève derrière mon dos, va au bureau et revient à sa place. J’ai tout vu, sauf ce qu’il a fait au bureau. C’est un habitué des bêtises, des grosses grosses bêtises, qui lui ont valu d’être exclu plusieurs fois du collège, parfois longuement. J’ai envie de le gronder, mais je résiste. J’ai envie de me méfier, mais je décide de ne pas aller chercher ce qu’il a fait. Je lui demande, il me réponds « Rien rien » avec un beau sourire de gamin. Je décide de le croire. Et plus tard, je vois son petit mot. Un gentil message, et un soleil. Juste ce qu’il faut pour me toucher et que six ans après, je me souvienne de la leçon que m’a donné Kaïs. Dans le roman que je lis, il y a ce

La confiance contagieuse

Blog Pierre Carrée 20 janvier 2019 Aucun commentaire sur La confiance contagieuse

Sur mon ordi, il y a le petit mot de Kaïs. Cela doit faire six ans que je l’ai sous le nez, et il a migré quand j’ai changé d’ordi. Ce petit mot me rappelle qu’il ne faut pas se laisser aller à la facilité, qu’il faut commencer par faire confiance, quitte à se tromper : quand je le vois, je me souviens de Kaïs, qui se lève derrière mon dos, va au bureau et revient à sa place. J’ai tout vu, sauf ce qu’il a fait au bureau. C’est un habitué des bêtises, des grosses grosses bêtises, qui lui ont valu d’être exclu plusieurs fois du collège, parfois longuement. J’ai envie de le gronder, mais je résiste. J’ai envie de me méfier, mais je décide de ne pas aller chercher ce qu’il a fait. Je lui demande, il me réponds « Rien rien » avec un beau sourire de gamin. Je décide de le croire. Et plus tard, je vois son petit mot. Un gentil message, et un soleil. Juste ce qu’il faut pour me toucher et que six ans après, je me souvienne de la leçon que m’a donné Kaïs. Dans le roman que je lis, il y a ce