Petit problème vidéo pour travailler la prise d’initiative et la représentation

Bonjour à tous !

Voici un premier montage ce soir pour travailler la recherche autour d’un problème de mathématiques et la représentation d’une structure.

Le problème est connu, ici, on a juste le thème qui change un peu, on observe la constitution d’une pyramide à l’aide verres et on en cherche le dénombrement de ces derniers.

Accessible dès le collège voir même avant avec un peu de volonté.

Télécharger

Pour rappel toutes mes vidéos sont disponibles dans la galerie : https://mathix.org/galerie_videos/

Avez-vous vu l’erreur? Quand le Figaro parle de la grève des enseignants.

Bonjour à tous!

Voilà en ce jour de grève une bien curieuse manière de représenter les données faîtes par le Figaro.

Outre cette erreur que l’on peut faire détecter par les élèves, on peut aussi les questionner sur le nombre personnes qui ont dit oui et celles qui ont dit non. C’est à destination des élèves de Cycle 4 sur les pourcentages et représentation de données.

Cette image est issue de https://www.facebook.com/Mr.Propagande.page et m’a été remontée par Béatrice Ronzi.

Edit : Voici une image d’Eric Saizeau qui résume le fonctionnement du figaro et qui met en valeur l’erreur de ce dernier :

Travailler sur la modélisation : Un simulateur de croix de bûcheron

Bonjour à tous !

Voici un petit simulateur, alors là disons qu’il est en version alpha.

Il fonctionne, mais il manque beaucoup d’ajouts, notamment une vue latérale qui permet de voir la modélisation mathématique, faisant apparaître les triangles semblables.

Donc ici, vous l’aurez compris on va pourvoir travailler sur la croix de bûcheron, et c’est un exercice pour les élèves de 3e!

Alors soyez indulgent, je débute complètement sur la gestion 3D HTML/Javascript. Je découvre une domaine que je ne connaissais pas il y a 3 semaines.

Voici donc pour l’instant le début de l’exerciseur.

Comme je l’ai dit je vais travailler aussi sur une vue latéral qui permettra également de procéder à la modélisation, un espace de réponse…

J’aurais vu me mettre dans la peau de Mickaël Launay ou Manu Houdart, car l’enjeu mathématique ici correspond exactement à cette vidéo

Pour y aller et le tester c’est par là (la hauteur de la tour est générée de manière aléatoire) :

https://www.mathix.org/croixdebucheron/

Les fractions : produit d’un entier et d’une fraction

Bonjour à tous!

Voilà un petit diaporama que j’ai fait en javascript /html, il m’a permis de réexpliquer les 3 « méthodes » de calcul d’expression du type a*b/c et également la formule a*b/a=b, bien entendu avec des valeurs.

C’est donc un diaporama, que l’on peut parcourir à l’aide des deux gros boutons ou des touches fléchées du clavier.

Je m’en suis servi pour de nombreux élèves absents pour cas contact-COVID juste avant les vacances!

On peut y accéder là :

https://www.mathix.org/fraction_operation/

ou ici

LES SEGPAS

Déjà, bonne année à tous!

Les SEGPA

J’ai été effaré par l’apparition d’un film promu par HANOUNA sur les SEGPAS. Comment on est-on arrivé là à caricaturer des élèves en difficulté et souvent en souffrance? La caricature pour être drôle doit être en fait constructive, elle doit reposer sur un défaut que l’on possède et qui peut être corrigé, elle est vecteur d’un message pour progresser.

Là, on s’est contenté de poser une étiquette déjà bien usée car elle date un peu, confondant les élèves de SEGPA comme étant des bons à rien, des débiles. Un point de vue tellement hors-sujet, C’est tellement simple de se contenter de ce point de vue, et si on creusait, si on se posait des questions sur qui sont ces élèves, pourquoi ils en sont là? En fait, on en viendrait simplement à voir un échec de la société qui n’a pas réussi à élever un enfant. Les structures de SEGPA sont justement une réponse à ces situations complexes et multifactorielles.

J’utilise bien le mot élever dans le sens propre du terme, le tirer vers le haut, faire progresser.

Bien sûr, on y trouve des élèves atypiques, mais l’ont-ils toujours été, n’est-ce pas plutôt leurs environnements (scolaire, familial) qui volontairement ou involontairement les ont mis dans ces situations? Ont-ils eu le choix d’être ce qu’ils sont devenus ?

Si cela ne vient pas d’eux pourquoi se moquer d’eux? Est-ce les aider? Les comprendre? Est-ce tout simplement respectueux?

Ici ce film qui se veut comique rabaisse les élèves. C’est honteux. S’en gargariser c’est juste là profondément débile.

Pour terminer mon propos, j’ai trouvé une vidéo tellement juste sur les SEGPA. (de Julie-Marie PARMENTIER)

Le pifomètre version 3 : de nouvelles fonctionnalités

Bonjour à tous!

Voilà maintenant les vacances débutent et les enfants sont pour 2-3 jours chez les papi-mami, j’en profite pour avancer dans divers projets.

Voilà les améliorations pour le pifomètre :

  • 3 niveaux de difficultés
  • La barre totale varie entre chaque exercice
  • Les bornes inférieurs et supérieur changent également.
  • Un mode challenger

L’idée de cet exerciseur est donc de travailler la notion de repérage, fait susciter le découpage de l’axe avec des graduations régulières (sans pour autant que cela soit découpé en 10).

Bref, peut-être que j’ajouterai les relatifs afin de travailler sur la notion d’ordre, en effet j’y vois plus une manière de les faire se tromper pour qu’ils se rendent compte de la difficulté à agir contre l’intuition qui nous trompe quand on manipule les négatifs.

C’est toujours par ici que cela se passe :

https://www.mathix.org/pifometre/

Et le spectacle de Manu eu lieu à Loué ! Une folie mathématique, un spectacle juste génial !

Whaooo !

J’avais vu Manu Houdart en spectacle grand public en novembre dernier (article), et là quelle surprise de voir Manu avec les élèves de mon collège!

Une journée un peu laborieuse à préparer , mais franchement un résultat ultra méga top!!!!

Voir cette réaction des élèves :

C’est juste génial!

Les spectacles étaient adaptés en fonction des 6e-5e ou 4e-3e. Moi j’aurais vu 3 spectacle différents de Manu (le grand public, le 4e-3e et 6e-5e)

Un très grand WHOAAAA et surtout un grand, non un très grand artiste qui a su capter les élèves!

Les élèves étaient plus que ravis, même mon chef m’a dit qu’il a vu un pro, un « vrai » pro.

[private joke] Bon, moi mon chat, il te cherche Manu.. il était prêt à refaire des maths la prochaine nuit!

Merci MANU pour ce temps passé avec toi !

A très vite pour de nouveaux projets !

Application NB-Stevin : 10e version avec l’ajout des nombres mayas et chinois.

Bonjour à tous!

Bon, on arrive vers l’application complète (merci Claire pour les suggestions), peut-être que je retravaillerai l’interface, mais là globalement j’ai toutes les numérations que je souhaitais avoir :

  • égyptienne (entière et décimale)
  • sumérienne (entière et décimale)
  • grecque (entière)
  • maya (entière)
  • chinoise (entière)
  • romaine (entière et décimale)
  • moyenâgeuse (entière et décimale)
  • après Viète (entière et décimale)
  • après Stevin (entière et décimale)
  • après Bürgi (entière et décimale)
  • après Sellenius (entière et décimale)

Bref, là on a de quoi comparer les numérations entre elles !

Personnellement, j’axerais du point de vue pédagogique et didactique en 2 temps :

  • La numération entière avec la numération égyptienne,sumérienne,grecque,maya,chinoise,romaine
  • La numération décimale avec la numération égyptienne,sumérienne,romaine,moyenâgeuse,Viète, Stevin, Bürgi, Sellenius.

Voici deux exemples avec 1285 et 12,85

C’est toujours par là :

https://www.mathix.org/nbstevin/

La copie d’élève à faire corriger : maîtriser le dispositif

Bonjour à tous !

Voici un dispositif qui est pourtant simple à mettre en place, mais sans le vouloir j’ai pendant plusieurs années accumulé les erreurs de mise en place !

Bref, c’est après une séance géniale je me sens prêt pour le présenter dans sa dernière forme. (Chaque année j’ai pu tester cela sur 3 classes)

Pourquoi ce dispositif ?

L’idée de ce dispositif à l’origine était pour retravailler les erreurs possibles dans des raisonnements et de porter un regard critique sur les rédactions possibles.

L’idée avant tout était de travailler sur la compétence « communiquer » & « raisonner ».

Voici l’évolution du dispositif il y a quelques temps déjà, car j’ai eu quelques échecs de mise en place.

1er dispositif

Quand je me suis lancé dedans, je prenais tout simplement plusieurs copies d’élèves qui faisaient des exercices et les projetait à l’aide d’une caméra document. Une discussion en classe dialoguée permet de dégager des points d’attention sur des rédactions ou biais de raisonnement

Simple à mettre en place, très souple aussi, on peut réagir rapidement.

Mais l’implication des élèves reste modeste, en effet c’est l’enseignant qui réagit d’abord et les élèves analysent ensuite.

L’idéal serait que les élèves réagissent aussi puis analysent. l’idée étant qu’ils soient attentifs, là j’avais l’impression de leur dire , »Regardez lààààà »

Alors ce dispositif existe toujours pour moi, car pour faire des ajustements non prévus, il est idéal (ACHETEZUNE CAMERA DOCUMENT!! C’est vital !)

2e dispositif.

Fort de ce constat, j’ai donc commencé à photocopier des extraits d’exercices d’élèves que j’ai proposé aux élèves d’analyser comme des enseignants.

J’ai testé cela en groupe et individuel.

Ça n’a pas marché pour plusieurs raisons, déjà l’impact de voir des écritures qui permettent de savoir qui a écrit, également la difficulté que certains élèves ont pour lire celle des autres, puis un autre défaut que je présente aussi dans le 3e dispositif (spoiler : il n’a pas marché non plus).

Bref, un échec , l’activité s’est faite, mais a été longue pour eux (comme pour moi), même si, j’avais noté que les élèves étaient entré tout de suite dans l’activité, l’attrait était réel.

3e dispositif

J’ai démarré donc en produisant une fausse copie tapée à l’ordinateur.

J’ai donc gommé l’écueil de la difficulté de relire certains élèves.

Un gros point noir, les élèves devaient d’abord résoudre l’exercice pour comprendre où était l’erreur ce qui était long et ne permettait pas que les élèves se placent dans la posture de prof, ils étaient encore élèves pour 80% de l’activité. Généralement la fin de l’activité était bâclée et ne permettait pas au élèves d’entrer dans la partie la plus intéressante, l’évaluation, la prise de recul sur les attendus etc…

Bref, il fallait trouver un moyen de gommer ce temps de réalisation des exercices.

4e dispositif. (Le bon)

Alors déjà tout de suite, j’avertis, ça réclame beaucoup de travail sur un temps court. Mais le résultat est là.(les images à la fin)

J’ai donc fait une évaluation, une vraie sur la proportionnalité et un rappel du théorème Pythagore, c’était jeudi & vendredi, sur les derniers cours de la semaine que j’avais avec mes 4e.

Le sujet :

Ensuite, grosse correction le weekend (3 classes : 78 copies, j’ai adoré).

Puis en corrigeant, je me suis « tiens, je suis sûr qu’Enora râlerait en voyant ça, que dire de Noah vis-à-vis de ça.. »

La séance de remédiation se basera sur une fausse copie de ce contrôle qui rassemble toutes les erreurs intéressantes au lieu d’en projeter quelques unes (vous vous souvenez du 1er dispositif?). Comme les élèves auront déjà travaillé dessus, ils pourront aller plus vite surtout s’ils sont en groupe.

J’ai donc conçu une fausse copie. Hop j’y mets même mon nom et même la date quand j’étais en 4e. (Rigolo, certains ont cru que je leur donnais des évaluations que j’avais eu en 4e…)

Je plaque 4 exercices sur les 6 du contrôle et j’écris les raisonnement erronés intéressants que j’ai pu y voir. Même cerise sur le gâteau, j’ai mis une réponse qui suggère que j’ai triché (le calcul visé ne donne pas normalement la bonne réponse or c’est le cas).

Je laisse les énoncés des exercices, car je ne rendrais pas leur contrôle d’abord mais après.

Lundi hop, je parle des DM qu’il m’avait rendu jeudi que j’avais corrigé, je détaille les attendus pour le prochain sur l’explicitation de la démarche d’investigation. (10 mn)

Puis hop, sous les remarques des élèves « M’sieur vous rendez les copies? » je distribue ma fausse copie que certains prennent pour le corrigé.

Je leur demande de se mettre par groupe et de travailler dessus, sachant que je ramasserai une copie corrigée par groupe, ils ont le restent de l’heure.

Sur les 3 classes de 4e soit 18 groupes, un seul n’a pas fonctionné correctement.

Les élèves se sont beaucoup mais alors beaucoup interrogés sur l’évaluation :

« Comment savoir savoir s’il a acquis ou non (je n’ai pas mis les échelles descriptives exprès) et quel commentaire mettre? « 

« Comment corriger? On met ce qu’il aurait dû mettre? Ca suffit, il va comprendre? »

« 8 erreurs en 6 lignes, Grrrr il mérite que je raye tout et d’écrire BOSSE!! »

Toute cette réflexion était magique, ils ont eu le temps car ils avaient déjà fait les exercices le cours d’avant, donc pas de surprise. Certains se sont souvenus avoir fait les même erreurs et ont compris.

D’autres ont compris l’intérêt de bien rédiger et également la difficulté de corriger et surtout .. le temps de correction 40 mn pour une copie (donc j’avais enlevé 2 exercices sur les 6) et ils étaient 4, (pour la plupart ils se sont réparti dans un premier temps la correction des exercices, « toi le, 1 moi le 2 , vous deux le 3 et 4, ok? »), ils ont vu que ça pouvait être long et surtout certains m’ont dit : « Et à la toute fin, vous devez être moins patient sur les erreurs des élèves…surtout quand c’est mal écrit. »

BINGO