Décrypter les interactions entre poissons au sein d’un banc

Des chercheurs du CNRS, de l’IRD, du CEA et de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier viennent de proposer une méthode systématique pour identifier les interactions qui existent entre les poissons d’un même groupe. Appliquée à des données recueillies en aquarium, cette méthode a permis de construire un nouveau modèle mathématique, qui reproduit de manière fiable la diversité des formes de déplacement observées chez des poissons

Source : Techno-science

Un nouveau modèle mathématique pour une meilleure appréciation des communications optiques atmosphériques

Les chercheurs du groupe de communications optiques atmosphériques de l’université de Malaga viennent de développer un modèle mathématique permettant de connaître le niveau de puissance qui arrive sur les récepteurs lors des échanges d’informations par communication optique atmosphérique. L’étude s’inscrit dans le cadre des recherches menées par l’équipe de l’Ecole d’ingénierie des télécommunications, dirigée par le professeur Antonio Puerta et se concentre sur les systèmes de communications optiques en espace libre

Source : Bulletins-electroniques

Les classements sportifs obéissent à une loi mathématique

L’étude, publiée dans la revue spécialisée New Journal of Physics, a porté sur 40 classements dans 12 sports différents (tennis, golf, tennis de table, volley-ball, football, billard, badminton, basketball, baseball, hockey, handball et escrime). Que ces classements soient construits sur un système de points ou sur les revenus de chaque sportif ou des équipes, la distribution des scores obéit à la même loi mathématique, dite « loi de puissance », ont montré les chercheurs.

Source : Lemonde