UE: Les suppressions d’emplois chez Twitter inquiètent avant l’entrée en vigueur du DSA

par Foo Yun Chee
BRUXELLES (Reuters) – Le commissaire européen chargé de la Justice, Didier Reynders, a déclaré jeudi que la décision de Twitter de renvoyer des milliers d’employés avait suscité des inquiétudes quant à la capacité du réseau social à se conformer au nouveau cadre législatif visant les plateformes numériques.
Le « Train de mesures sur les services numériques » (Digital Services Act, DSA, en anglais), qui entrera en vigueur en février 2024, exige des plateformes numériques qu’elles amplifient leurs efforts pour combattre les contenus illégaux en ligne.
Didier Reynders s’est rendu à Dublin, en Irlande, pour rencontrer des représentants de Twitter afin d’obtenir des explications de la part du réseau social, a indiqué à Reuters un responsable de la Commission européenne.

La Nasa maintient le décollage de sa méga-fusée pour la Lune mercredi

La Nasa a annoncé vendredi maintenir la tentative de décollage de sa nouvelle méga-fusée pour la Lune la semaine prochaine, le mercredi 16 novembre, après des inspections n’ayant révélé que des dégâts mineurs suivant le passage de l’ouragan Nicole en Floride.
« Rien n’empêche » un décollage à cette date, a déclaré lors d’une conférence de presse Jim Free, administrateur associé à la Nasa, précisant que les équipes de l’agence spatiale avaient de nouveau pu accéder au pas de tir jeudi.
Le décollage de la fusée SLS, la plus puissante jamais conçue par la Nasa, doit avoir lieu mercredi à 01H04 heure locale (06H04 GMT), avec une fenêtre de tir possible de deux heures.

Découverte d’une nouvelle population d’ours polaires au Groenland

La fonte rapide de la banquise dans l’Arctique représente une grave menace pour la survie des ours polaires, qui s’en servent comme d’une plateforme pour chasser les phoques.
Mais des scientifiques ont identifié une nouvelle population d’ours polaires dans le sud-est du Groenland, qui utilise elle les morceaux de glace se détachant des glaciers d’eau douce de la région.
Leur découverte, décrite dans une étude publiée jeudi dans la prestigieuse revue Science, ouvre la possibilité qu’au moins quelques représentants de cette espèce puissent survivre au cours du siècle, sachant que la banquise de l’Arctique devrait finir par complètement disparaître en été.

Sécheresse et feux d’artifice du 4 juillet ne font pas bon ménage à Los Angeles

Les feux d’artifice de la fête nationale américaine sont incompatibles avec la sécheresse chronique qui sévit à Los Angeles comme dans la majeure partie de la Californie, ont averti les responsables de la municipalité, appelant les habitants à faire preuve de retenue.
Les Américains célèbrent leur fête nationale le 4 juillet, anniversaire de leur déclaration d’indépendance de l’empire britannique en 1776, et profitent souvent de soirées pour partager un verre en tirant des feux d’artifice dans leur jardin.
La municipalité de Los Angeles, deuxième plus grande ville des Etats-Unis, demande plus que jamais cette année à ses administrés de s’abstenir d’une pratique de toute façon illicite et qui risque de provoquer des incendies dévastateurs.

Disparus en Amazonie: des chefs autochtones dénoncent la politique du gouvernement brésilien

Sept chefs autochtones brésiliens ont dénoncé jeudi à Bruxelles le climat de violence et d' »impunité » en Amazonie, après la disparition d’un journaliste britannique et d’un expert, fustigeant l’inaction du gouvernement Bolsonaro face aux crimes environnementaux.
Un suspect a reconnu mercredi, selon la police, avoir enterré les corps du journaliste britannique Dom Phillips et de l’expert brésilien Bruno Pereira, dix jours après leur disparition dans la Vallée de Javari, région frontalière du Pérou et de la Colombie et où prospèrent les trafics de drogue ainsi que la pêche et l’orpaillage illégaux.
Un membre de l’Association des peuples autochtones du Brésil (Apib) lors d’une manifestation à Bruxelles le 16 juin 2022 pour dénoncer la disparition en Amazonie brésilienne du journaliste britannique Dom Phillips et de l’expert brésilien Bruno Pereira (AFP – Kenzo TRIBOUILLARD)
En habits traditionnels, arborant colliers, pipes et parures à plumes colorées, sept membres de l’Association des peuples autochtones du Brésil (Apib), le plus important organisme représentant les intérêts des autochtones amazoniens, ont pointé, lors d’une manifestation près des institutions de l’UE, la responsabilité partagée du gouvernement brésilien et des organisations criminelles actives dans la forêt.